mardi 8 novembre 2016

Vous trouvez que c'est compliqué la monnaie ?




Bonjour !

Vous trouvez que c'est compliqué la monnaie ?... 


... Vous ne savez plus si la monnaie est une richesse, ou un moyen d'acquérir de la richesse, ou encore un simple chiffre sur un bout de papier, une rondelle métallique ou un écran ? 
Avec toutes ces informations contradictoires qui vous viennent de votre banquier, d'une chaîne de télé, ou encore d'une vidéo sur Internet, vous ne savez plus quoi penser ?

Et si vous essayiez de penser par vous-même, de trouver dans VOTRE expérience, dans votre propre capacité d'analyse et de synthèse, dans VOTRE propre intelligence, quelques éléments pour clarifier tout cela ?

Pour vous aider, j'ai écrit ce petit texte : "
Du nouveau sur la monnaie"
Et je suis à votre disposition pour venir vous voir pour une présentation plus complète, ou un atelier citoyen, ou un jeu éducatif. No problem. 
Tous ensemble, on va comprendre et s'en sortir, je vous le garantis !  ;-)





 

Du nouveau sur la monnaie 

 

Une très bonne idée, pour comprendre la nature réelle de la monnaie, c'est simplement de regarder ce qui se passe quand un objet réel passe d'une main à une autre et que l'on décide de "payer" (monétiser, mesurer, enregistrer...) ce transfert réel. 

Que voit-on ?

On voit un bout de papier (un "billet"), ou un jeton avec un chiffre (une "pièce"), passer du receveur au donneur. 

Ou alors on voit un compte qui baisse et un compte qui monte :
- le solde du compte du receveur baisse (ou, si son compte est tout neuf et qu'il n'a pas encore été "approvisionné", on voit ce solde passer de zéro, son état initial, à un nombre négatif, "à découvert").
- et le solde du donneur monte dans la même proportion. 

Vous suivez jusque là ?

Bon. 

Dans les deux cas (papier/jeton ou comptes), c'est la mesure de la valeur de l'objet transmis qui est notée par les deux intervenants, un peu comme dans un contrat de vente, en moins d'un côté, en plus de l'autre. 
Dans le premier cas, on se donne un truc physique où le chiffre est inscrit, et ce jeton change de main (donc le cumul de chiffres dans la poche de l'un est devenu plus petit, et le cumul de chiffres dans la poche de l'autre est devenu plus grand.)
Dans le second cas, on note seulement le chiffre des deux côtés, on l'enregistre (ou un comptable banquier l'enregistre pour nous) et le résultat est le même : le cumul de chiffres a baissé pour l'un, tandis qu'il a monté pour l'autre. 
Les deux méthodes sont tout à fait équivalentes mathématiquement.


Et c'est là que vous allez avoir un éclair de génie :


La "monnaie", c'est seulement une forme de comptabilité mutuelle. Elle sert toujours à noter l'enregistrement comptable d'un transfert réel. 


Alors, qu'en dites-vous ?... 

Avec la puissance actuelle de nos ordinateurs, de nos smartphones et de nos calculatrices de poche, ne pourrions-nous pas aussi bien tenir nos comptes nous-mêmes ?
Actuellement, pour tenir nos comptes, nous utilisons les services de nos banquiers, qui nous louent des chiffres particuliers, exclusivement positifs, auxquels ils donnent le nom de "monnaie scripturale" et qu'ils ont le privilège de créer à coût nul à chaque fois qu'ils nous font un crédit.

Ne pourrions-nous pas tenir nos comptes nous-mêmes avec les chiffres infinis et gratuits qui sont à notre disposition depuis que les additions, les soustractions et les tablettes en argile ont été inventés ?
Ne pourrions-nous pas utiliser tous les chiffres (positifs et négatifs) que nous voulons à chaque fois que nous avons quelque chose à noter, les vérifier ensemble à chaque transaction pour repérer rapidement les éventuels tricheurs, les émettre nous-mêmes à l'avance pour financer ensemble nos projets communs et décider nous-mêmes de notre futur ?


Conclusion : 

La "monnaie" n'est qu'un cas particulier de comptabilité mutuelle où l'on s'oblige à posséder d'abord des chiffres en plus ou des jetons AVANT de pouvoir recevoir et donner. Où l'on ne peut pas noter un transfert réel si l'on ne dispose pas D’ABORD des chiffres positifs suffisants pour le comptabiliser. Un système où nous devons refuser de donner à quelqu'un s'il ne possède pas d'abord les quelques chiffres qui vont permettre d'enregistrer ce don. 
La "monnaie" est une variété très particulière de système comptable où celui qui sera capable de faire croire à tout le monde qu'il est le seul à pouvoir créer des chiffres "officiels" aura le pouvoir de tout acquérir sans jamais rien produire, en émettant simplement des chiffres nouveaux à chaque fois qu'il prendra quelque chose. 


La question est alors très simple : QUI décide de la distribution initiale des chiffres ou des jetons qui permettront à nos comptabilités de se réaliser, et à nos richesses de disparaître dans son estomac infini ?









4 commentaires:

Soso De Mgh a dit…

C'est très bien expliquer, créons notre comptabilité!

cedric paroz a dit…

Limpide !

C'est le principe utilisé par les SEL (Syatème d'Echange Local)...
On échange des biens et des services et enregistre en plus sur le compte du fournisseur et en moins sur celui du consommateur.

Et surtout, personne pour en voler une partie au passage sous prétexte de frais de transferts !

uhoj a dit…

Bonjour, où je peux obtenir la liste des chaînes dans ma ville. Est imposble communiquer avec service client canalsat d'autant plus au moins, je voudrais savoir ce que votre site

Maru a dit…

Bonjour, quelqu'un pourrait me aider le client du service Cofidis pour obtenir un prêt pour isntante? Je me demande quel genre de ont les mêmes intérêts cofidis telephone